Vacances légales: Chaque travailleur a droit à un certain nombre de congés. Ce droit est déterminé par prestations effectives ou assimilées effectuées au cours de l’année précédente. Les vacances annuelles sont limitée à 4 semaines.

Vacances européennes: le travailleur qui n’a pas droit à 4 semaines de vacances légales peut bénéficier de vacances européennes. Par bloc de 3 mois de travail ( période d’amorçage), le travailleur a droit à 5 jours de vacances européennes.
Vous payez le jour de vacances au moment de la prise de congé, mais vous récupérez l’argent lors du paiement du double pécule de vacances de l’année suivante.

Vacances Jeunes: elles permettent aux jeunes d’avoir des congés en début de carrière ou de compléter leur droit aux vacances, afin d’avoir 4 semaines de vacances. Ces jours sont payés par l’ONEM, à raison de 65% du salaire journalier moyen du jeune. Pour y avoir droit, le jeune doit :

  • être âgé de moins de 25 ans au 31 décembre de l’exercice de vacances (c’est-à-dire l’année qui précède celle au cours de laquelle il prend ses vacances) ;
  • avoir terminé ou arrêté ses études, au cours de l’exercice de vacances ;
  • après la fin de ses études, de son apprentissage ou de sa formation, avoir travaillé au moins un mois en tant que salarié au cours de l’exercice de vacances. Cette occupation doit comprendre au moins 13 journées de travail effectives ou assimilées, en exécution d’un ou de plusieurs contrats de travail.

Vacances Seniors: Le travailleur qui n’a pas le droit à 4 semaines de vacances, en raison d’une période de chômage complet ou d’invalidité au cours de l’exercice de vacances, peut compléter ses vacances légales par des jours de vacances seniors. Ce droit n’est ouvert qu’aux travailleurs qui, au 31 décembre de l’exercice de vacances, ont atteint l’âge de 50 ans. Ces jours sont payés par l’ONEM, à raison de 65% du salaire journalier moyen du senior.

Comment les jours de vacances sont fixés? Quand un travailleur souhaite prendre ses vacances, il doit introduire une demande de congé.  En aucun cas, la fixation de ces dates de vacances ne peut se faire de manière unilatérale.  Il faudra les fixer d’un commun accord en tenant compte à la fois des desiderata des travailleurs et de la bonne organisation de l’entreprise.