Désormais, il n’y a plus de quarantaine pour les personnes qui ont été un contact à risque et qui n’ont aucun symptôme, ils peuvent donc aller travailler.
Il est par contre élémentaire de respecter les règles d’hygiène de base et de tenter de limiter un maximum les contacts.

Si un travailleur présente des symptômes, il doit se placer préventivement en quarantaine et faire un test. Durant ce laps de temps, si son état de santé et sa fonction le permettent, le salarié peut faire du télétravail. Si ce n’est pas possible, l’employeur peut introduire une demande de chômage temporaire pour force majeure.
Si le résultat de son test est négatif, il peut sortir de sa quarantaine.

Votre travailleur est testé positif au coronavirus ?

Il devra alors être placé en isolement durant 7 jours minimum, à compter du jour de l’apparition des symptômes.
Avant de pouvoir quitter son domicile, il devra également ne plus avoir eu de fièvre durant 3 jours et avoir constaté une nette amélioration de ses symptômes cliniques.
Après cet isolement, il devra encore respecter les mesures préventives (masque, contacts limités) durant 3 jours.

Si le travailleur est souffrant, il ne doit bien entendu pas travailler. Il aura donc un certificat médical et l’employeur devra lui payer un salaire garanti.

Si le travailleur est apte au travail (il n’a pas de symptôme) :
– le télétravail est possible : il devra respecter les règles de l’isolement mais pourra travailler de chez lui. Il sera donc rémunéré normalement.
– le télétravail est impossible : l’employeur peut introduire une demande de chômage temporaire pour force majeure, selon la procédure normale.